ACTUALITÉS

21 février 2020

TPE/PME : Pourquoi se sensibiliser au handicap ?

Ce n’est pas la taille (de votre entreprise) qui compte !

En tant que Responsable handicap, j’ai rencontré beaucoup d’acteurs du monde du handicap : des prescripteurs, des associations, des ESAT, des sociétés de conseil et de recrutement spécialisé, mais également beaucoup d’homologues également en charge du handicap dans de grandes entreprises.

Mais de mémoire, en 10 ans, je ne me souviens pas avoir rencontré de dirigeants de TPE/PME sur ce sujet. Que ce soit dans les conférences, les cercles de référents handicap, les salons ou d’autres types de réunions, pas l’ombre d’un dirigeant de TPE/PME !

Est-ce parce que je n’ai pas fréquenté les « bons » évènements ? Possible… Est-parce que je n’ai pas su les voir dans la représentation massive des autres acteurs ? Possible aussi… Ou alors est-ce parce qu’ils n’y étaient pas, tout simplement ?

 

HANDICAP : TOUS CONCERNÉS

Pourtant, les TPE/PME françaises emploient presque autant de salariés que les grandes entreprises (soit 7 millions de personnes). Elles ont donc à mon sens, elles aussi, un rôle important à jouer dans l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap.

Pour comprendre ce phénomène et répondre à mes interrogations, me voilà donc partie questionner quelques dirigeants de TPE/PME de mon entourage sur la question pour regarder d’un peu plus près ce qui se dit sur le sujet.

Pour résumer, le handicap dans les TPE/PME, on s’y intéresse quand il nous tombe dessus. Autrement dit : quand un salarié est inapte à son poste ou qu’il lui faut un aménagement.

C’est donc une gestion curative et non préventive. Généralement, face à cet imprévu, les entreprises ne savent pas trop quoi faire : elles se trouvent face à des problématiques compliquées avec beaucoup d’interlocuteurs différents (médecin du travail, ergonome, SAMETH, Agefiph…). Finalement, elles finissent souvent par se débrouiller seules, comme elles peuvent et bien souvent à leur frais pour apporter une solution concrète et rapide au collaborateur concerné. La réalité, enfin une partie, c’est que les TPE/PME préfèrent payer les aménagements et parfois les pénalités financières que prendre (ou « perdre ») le temps de s’en occuper.

 

DEMAIN SE PRÉPARE AUJOURD’HUI

Quand j’ai questionné ces dirigeants d’entreprise, ils ont tous affirmer que la prise en compte du handicap « c’est important » (dans l’absolu) mais malheureusement par « prioritaire » pour eux…En effet pour eux la priorité c’est la production, le business avant tout !

Certes. Mais si je récapitule, avoir des connaissances de base sur le handicap leur aurait fait gagner du temps – donc de l’argent. Ils auraient pu bénéficier d’aides financières – donc d’argent – et ils auraient (peut être) pu mettre en place plus rapidement l’aménagement de poste de leur collaborateur, donc gagner du temps et… encore de l’argent ! 

C’est donc très business comme sujet, non ?

Surtout si l’on considère qu’en France, 1 personne sur 6 est concernée par le handicap et que 1 personne sur 2 l’est ou le sera au cours de sa vie ! Potentiellement, cela nous fait 1 salarié sur 6, 1 fournisseur sur 6 mais aussi 1 client sur 6 ! 

Petite minute de réflexion…🤯

Une entreprise ouverte au handicap, qui sait l’accueillir, en parler et le gérer, ça devient donc très intéressant… Pour vous, mais aussi pour vos clients ! 

ENGAGEMENT ET AVANTAGES

Aujourd’hui (et demain), les collaborateurs ont (et auront) besoin de sens : un travail motivant qui fait écho à leurs valeurs. Si une entreprise et ses salariés partagent la même vision du monde et des valeurs communes, cela permet d’améliorer le bien-être au travail des collaborateurs et la productivité globale de l’entreprise. Cela participe également à l’attractivité de votre entreprise sur un marché de l’emploi de plus en plus tendu.

Être inclusif et prendre en compte le handicap peut également faire la différence pour remporter un appel d’offre, même quand on est une TPE ! Cela peut permettre aux organismes de formation d’obtenir un label qualité et de rester finançables par les OPCO.

Si je résume, se sensibiliser et s’ouvrir au handicap, cela impacte positivement votre marque employeur, votre productivité, cela peut vous permettre de vous ouvrir de nouveaux marchés et d’obtenir des financements… Mais alors, qu’attendez-vous pour vous saisir de ce sujet si business ?

Mais la sensibilisation au handicap c’est bien plus que cela ! Et si vous n’êtes pas motivé par l’argent et que vous souhaitez simplement que votre entreprise ait une empreinte positive sur la société et le monde ou donner sa chance à chacun dans un souci d’équité et d’inclusion : Ça marche aussi ! Je vous rassure vous pouvez aussi développer une politique handicap et vous former pour ces (très bonnes) raisons ! 😉

Alors, petits et grands, ne fermez pas la porte au handicap et n’attendez pas que cela vous « tombe dessus » ! Soyez proactif et formez-vous : découvrez le programme de notre formation sensibilisation au handicap sur le site de BPHR Conseil.

Ce n’est pas la taille (de votre entreprise) qui compte, mais plutôt la hauteur de votre vision !

A bientôt pour échanger au cours de l’une de nos formations !

Écrit par Émilie Goyer - BPHR Conseil

Vous avez besoin de structurer votre organisation, recruter les bons talents et développer les compétences présentes, sécuriser vos procédures et répondre aux obligations légales ? Nous pouvons vous accompagner ! Créatives, adaptables, responsables, et en recherche permanente de l’excellence, nous saurons vous proposer des solutions différenciantes et adaptées à vos besoins. 

BPHR Conseil